Les landays

Guilaine Kasra et son passionnant projet de collectage des récits. Elle me prête le livre de Sayd Bahodine Majrouh « Le suicide et le chant » anthologie de landays (poésie populaire des femmes pashtouns). À l’origine, petit serpent venimeux, le landay est une forme brève (2 vers libres sans rimes mais avec scansion). Lancé comme une courte vocalise. Ceux composés par des femmes sont les plus subversifs.

« Donne ta main mon amour et partons dans les champs

Pour nous aimer ou tomber ensemble sous les coups de couteaux »

Pas un seul landay féminin pour exprimer l’espoir ou la crainte de l’au-delà. Face à l’interdit, désir transgressif d’un jouir immédiat.

« Rassemble du bois, fais un grand feu !

J’aime me donner en pleine lumière ! »

                                              Sayd Bahodine Majrouh qui mourra assassiné a observé une évolution des landays recueillis dans les camps d’exil au Pakistan. Interdit par l’islam et le code d’honneur tribal, le choix du suicide chez la femme pashtoun proclame sa haine de la loi communautaire. Pas d’arme ni de pendaison mais poison et noyade. Sans doute « cet excès qui vient du féminin» dont parlait Blanchot…

Liliane Giraudon

«Les talibans n’aiment pas la fiction»

Publie.net – collection Reprint

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814502475

dessin de l’auteur

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les landays

  1. lucas dit :

    petit serpent,petit mais venimeux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s