À une pauvre vieille

mâchonnant une prune

dans la rue en tenant

un plein sac à la main

 

Elle les trouve bonnes

Elle les trouve

bonnes. Elle les

trouve bonnes.

 

On le voit à

la façon dont elle se régale

d’une moitié de prune

qu’elle suce dans sa main

 

ragaillardie

un baume de prunes mûres

semblant remplir l’air

Elle les trouve bonnes

W.C. Williams

An Early Martyr, The Alcestis Press

traduction S. Fauchereau

dans «Les réalismes 1919-1939»

Centre Pompidou

image http://cakesandco.over-blog.com/article-35668411.html

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour À une pauvre vieille

  1. Arlette dit :

    Petit bonheur …Grande sagesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s