Et la journée entière..

Et la journée entière, craignant ses gémissements,

La foule s’agite dans son angoisse mortelle,

Quand au-delà du fleuve sur les drapeaux de deuil

Les crânes horribles se tordent en ricanant.

 

Tous mes chants et mes rêves c’étaient donc pour cela…

Pour qu’on vienne briser mon coeur en deux moitiés.
Quel silence soudain après la salve des canons,

La mort envoie ses éclaireurs fouiller dans tes maisons.

Anna Akhmatova

1917 – repris dans

«Art et Poésie russes 1900-1930 – textes choisis»

Centre Georges Pompidou

traduction Nikita Struve

image

http://english.ruvr.ru/radio_broadcast/2249099/2317194.html

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Et la journée entière..

  1. chenaud dit :

    Absolument magnifique et curieusement par pur hasard je connaissais ce poème de Anna Akhmatova !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s