premier essayage

LA COUTURIÈRE. Juste un heureux événement dans ce cas-là, et puis c’est la vie. Alors, votre tissu et votre modèle, que je voie…

Une popeline : vous avez eu le nez fin. Près du terme en été, même dans une robe bien ample, vous aurez chaud. Et je vous souhaite pas des jumeaux…

LA CLIENTE. Me portez pas la poisse ! Déjà que ça vient quand même avant l’heure ; on comptait économiser encore un peu

LA COUTURIÈRE. Mais vous savez, des jumeaux, ça arrive, faut tout prévoir. Et la première fois de toutes façons, on ne sait pas combien vous allez prendre !

LA CLIENTE. Craignez rien, je fais attention. Et puis je travaille vous savez, alors bien forcée de bouger.

LA COUTURIÈRE. Vous faites quoi ?

LA CLIENTE. Mécanographe aux chèques postaux. On est tous les deux aux PTT, avec mon mari : lui le tri, moi les chèques.

LA COUTURIÈRE. Idéale la popeline, à la fin vous verrez ça tire, alors en plus si faut souffrir de la chaleur.

Sûre de vous pour le patron ? Pas de regrets ? Je coupe ?

LA CLIENTE. Allez-y. En août on sera chez les beaux-parents, au frais, à Saint-Vaast-la-Hougue, toujours de l’air je vous assure

LA COUTURIÈRE. Le vent sur les côtes, m’en parlez-pas : je suis du Finistère ! Alors, vous, normande ?

Martine Sonnet

«Couturière»

Publie.net – collection ouvrez

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814596917/couturiere

image http://www.zphoto.fr/pelote_d_epingle_photo143399.html

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s