Le maharadjah et les tigres

Il y a donc un maharadjah, avec son épouse et quatre enfants. Le maharadjah, vivant dans un lieu situé hors de la réalité quotidienne et normale (un palais) et nourri d’une antique culture (qui s’est perdue et contaminée dans le nombre moderne), est d’une certaine façon hors de l’histoire.

Un jour d’hiver, le maharadjah traverse ses terres (pour des raisons religieuses ou pour accomplir des devoirs politiques). Il y a de la neige. Tout est recouvert de neige. La solitude est immense. Et voici que le maharadjah voit une tanière de jeunes tigres, entre des buissons secs, au milieu de la surface blanche illimitée. Ils font entendre une plainte : ils sont en train de mourir de faim. Le maharadjah éprouve une profonde pitié pour ces créatures, et il prie. À la fin de sa longue prière, il congédie sa petite escorte, se dénude, et, priant, se donne en pâture aux jeunes tigres affamés, se laissant dévorer.

Pier Paolo Pasolini

«Histoire indienne» fragment

traduction de Jean-Claude Biette

dans Trafic n°3 – été 1992

image http://www.myskreen.com/documentaire/1476306-face-a-face-avec-les-tigres/4011259-jeunes-bagarreurs

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s