Généalogie

la femme les regarde-t-elle encore

par quel bord les voit-elle

 

la mère de ma mère s’appelait blanche

sur le chemin de la vie

elle montait sur sa chaise pour allonger les fils du fromage

elle a été tuée par la mort dans l’hôpital à créteil

et je lui tisse une écriture

linge de mémoire

pour vous le dire

et je vais allumer une bougie

pour la beauté de sa lumière

 

le père de ma mère s’appelait fernand

sur le chemin de la vie

il mangeait de la pomme avec le gruyère

il a été tué par la mort dans l’hôpital boucicaut

et je lui tisse une écriture

linge de réglisse

pour vous le dire

et je vais allumer une bougie

qui attache les yeux de sa lumière

 

la mère de mon père s’appelait camille

sur le chemin de la vie

elle buvait son café le matin en se promenant dans son jardin…

……..

Maryse Hache

«Abyssal Cabaret»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814505315

photo Frédéric Démesure http://www.myspace.com/carolinelemignard/photos/13290740

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s