Baby-foot

Les cigarettes fumantes atterrissaient dans les cendriers de part et d’autre des barres, une pièce de 50 centimes glissée dans le monnayeur libérait la tirette qu’un des joueurs faisait claquer pour récupérer les onze balles en liège blanchi. La partie pouvait débuter. Quatre paires de mains s’enroulaient autour des poignées, la balle était lancée entre les demis et la bataille s’engageait.

Les adversaires s’affairaient comme des menuisiers en train de scier une planche sur leur établi. Quand un attaquant bloquait la balle, un flottement s’installait, échanges de regards, occasion de frotter les mains moites contre les pantalons, puis raffermir sa prise sur les poignées. Les arrières avaient déjà commencé à danser de droite à gauche, un peu à la manière du tennisman qui attend un service, prêt à bondir d’un côté ou de l’autre. Alors l’attaquant mettait la balle en mouvement. Passe à l’ailier gauche, retour au centre, brève accélération, tir et but.

Au contact de l’aluminium poli de la cage, le liège de la balle légèrement compressée sous le choc produisait un gong plus ou moins sonore, parfois si franc que la sphère de 35 millimètres ressortait d’elle-même et revenait sur le tapis.

Thierry Crouzet

«Baby-foot»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814506213

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Baby-foot

  1. Ping : Baby-foot, de Thierry Crouzet sur Publie.net | Publie.net | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s