Couloir, nuit (Hôpital)

De petites veilleuses allumées au bas des murs et rien d’autre, ils dormaient tous, ou ils avaient les yeux ouverts dans le noir mais sans bouger derrière leurs portes fermées, je courrais, cherchais quelqu’un à l’écoute d’un bruit, d’un bruit de pas, bruit de voix, d’un mouvement dans les couloirs vides, longilignes de vide.

En enfilades et même les intersections les angles n’enlevaient rien au vide longiligne des couloirs, à l’irréel de ma course dans les couloirs, comme un rêve de la nuit, j’ai eu peur de l’infini couloir, que ça ne finisse pas, et puis j’ai vu son ombre sur le mur, en face d’une porte ouverte.

Je suis entrée, courant toujours, et j’ai dis Pouvez vous venir ? avant de la regarder, elle était brune, mince, une queue de cheval simple, elle m’a suivie, je courrais toujours, elle accélérait le pas mais elle devait sentir que c’était inutile d’aller plus vite comme je sentais que c’était inutile de courir, le chemin inverse.

Toujours les veilleuses en bas et les portes fermées toujours mais dans l’autre sens, mais plus vraiment le rêve sombre puisqu’elle était maintenant derrière moi, derrière moi. Elle est entrée dans la chambre, s’est approchée du lit et a sorti son stéthoscope, quand elle secoue la tête mon torse pris dans un poumon d’acier se desserre.

Enfin se desserre, relâcher, ce sera maintenant un long toboggan vide vers le vide, un long moment de ouate où l’on ne se sent pas marcher. Un temps à combler de petites choses décoratives, des fleurs des lieux et des musiques pour masquer le néant, des marques de compassion, «compassion» un mot qui vient d’apparaître et se voit.

Christine Jeanney

«Lotus Seven»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814596665

image trouvée sur http://dark-mimibelle.over-blog.com

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s