Apte pour le service ?

En conséquence de quoi je fus déclaré apte et bon pour le service.

Arrivé à la caserne, immédiatement tondu avec les autres appelés devant un grand miroir mural, je connus pour la première fois l’épouvante et l’atrocité de la guerre : ainsi je pouvais avoir moi aussi cette tête là, de sinistre mémoire, cette tête de brute implacable, tout en os, au regard bleu acier. Ce garçon qui me faisait face allait bombarder des écoles, déporter des populations, incendier des villages, violer des femmes, torturer des prisonniers, j’avais déjà vu sa sale tête, c’était bien lui, sans aucun doute, qui depuis plus d’un demi-siècle semait la désolation et la ruine sur son passage, c’était donc moi, possiblement, il avait suffit d’une tondeuse pour accomplir la métamorphose – allait-on me confier la direction d’un camp d’extermination, ou quelque autre opération de nettoyage dans un arrière pays de sable et de cailloux ? Oui, j’avais incontestablement la gueule d’un type que ce genre de mission n’effraie pas. Je me dévisageais avec horreur. Cet assassin ne venait-il pas déjà de couper en quatre le tendre poulet que j’étais encore cinq minutes auparavant ? Il ne reculerait devant rien.

Or il était question de lui apprendre ici le maniement du fusil-mitrailleur.

On voulait armer ce monstre froid !

Son parachute déployé obscurcirait le ciel de tout un pays. Il serait cette araignée hideuse larguée avec sa toile au-dessus d’une fourmilière terrifiée. J’avais moi-même du mal à soutenir son regard dans la glace. Il était encore revêtu du survêtement bleu que l’on m’avait remis à mon arrivée et je résolus de ne pas pousser plus loin ce jeu dangereux. Il s’agissait de mettre ce nazi hors d’état de nuire avant qu’il ne soit trop tard. Je refusai d’aller lui chercher son paquetage.

On me l’apporta.

Je refusai de l’ouvrir…..

Éric Chevillard

«Le vaillant petit tailleur»

Les Éditions de Minuit

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Apte pour le service ?

  1. Le miroir de la guerre nous renvoie le reflet de l’horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s