Autoportrait en suspens

Fluette en apparence petite forme

je me vois nage

à peine un soupSon d’aspect 


mais nourrie et soutenue

                               

                   défiée et suspendue

.

ayant défié déjà les oscillations 


de huit lustres 


leurs flux leurs feux 


(j’ai bien failli me tuer — deux fois l comme enfant) 


chaque mort porte en elle sa glace 


toutes récapitulées dans le cristal

.

Mobile un assemblage 


le cloctre brisé du thorax 


avec la peau comme espace 


et des coutures comme lieu l comme nudité de lieu 


à un poil près 


l’œil ballon 


le bourgeon éclate en visage et Sa parle 


la partie habitée coopère avec l’opposée 


la force palatine des seins — des vivants pas trop en relief 


qui regardent la lumière

……

Régine Detambel

«Décousure»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814500358

image http://www.publie.net/fr/list/auteur-11062-régine-detambel/page/1/date

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s