Phaéton

La mère reçoit le corps nu de Phaéthon, le corps foudroyé qui continue de brûler. Elle le cache dans la chambre aux trésors. L’enfant voulait le plus proche, père et dieu, soleil, bienveillant, et courir les routes du ciel avec lui. Le pseudo Longin cite quelques vers du Phaéthon d’Euripide, disparus avec d’autres du manuscrit Claromontanus. Hélios, père divin, encourage son fils monté sur le char de feu. Un messager raconte. Il a accompagné Phaéthon au palais d’Hélios, a assisté à la catastrophe, a survécu. Ne dirait-on pas que l’âme de l’écrivain monte sur le char et, s’exposant au danger des chevaux, s’élève avec eux ?

 

À la place du corps de Phaéthon : les paroles de quelque poète qui force sa nature à être tragique (Longin). Pour l’heure, ni preuve (corps retrouvé) ni paroles sûres de sûr témoin. Plus tard, on ne sait comment ni par qui, le corps saignant de l’enfant est ramené à Clymène. Alors elle bouscule les servantes. Vous ne ferez pas plus vite ? Vous n’essuierez pas les gouttes / De sang qui tombent par terre ? / Allons, pressez-vous, servantes ! Je vais le cacher / Dans la chambre de pierres polies où mon époux garde / L’or, je suis seule à en sceller les portes. / Oh Hélios éclatant de beauté, tu m’as fait mourir/ Avec lui […].

Marie Cosnay

«Déplacements»

Publie.net – Reprint

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814505759

image http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Phaeton-engraving.jpg

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Phaéton

  1. Arlette dit :

    Tout soleil est terrifiant …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s