Artifice

L’homme prudent connaît le temps ; selon quoi il change ses batteries. Il assemble délicatement et avec diligence les peaux du renard et celles du lion. Avec des artifices de ce genre, il améliore ses affaires.

Ce qui est contrefait ne se peut maintenir durablement. À la première suée, l’emplâtre se détache du visage qu’il recouvrait.

L’art doit rester caché ; et il ne se peut dissimuler s’il est fréquemment employé. Quand on veut paraître ce qu’on n’est pas, si l’on veut y réussir pleinement, il faut le faire comme en passant.

Les artifices licites sont des actes de prudence, que l’on emploie pour les autres avec des façons et dispositions si habiles qu’elles permettent de mener à bonne fin ses propres desseins. On les appelle actes de prudence pour les distinguer des mauvais artifices qui sont des actes d’astuce malicieuse.

Les artifices acquièrent alors excellence et perfection quand celui qui les emploie laisse croire qu’il est loin de tout artifice.

Pio Rossi

«Dictionnaire du mensonge»

Éditions Arléa

image http://www.bloc.com/article/travail/metiers-et-formations/maquilleur-20080616.html

lourd ?  un peu

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Artifice

  1. Arlette dit :

    Sophistication en toute simplicité …un art difficile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s