La thèse de Lester Nowak

Mais l’intérêt principal de la thèse n’était pas là. En publiant pour la première fois côte à côte les dessins préparatoires de Kürz et les originaux de la collection Raffke (dont les héritiers avaient exceptionnellement autorisé la reproduction), Nowak élucidait enfin l’énigme de ces minuscules variations qui avaient tant intrigué les visiteurs de l’exposition :

 

«Il ne s’agit pas, comme je l’avais avancé il y a dix ans dans ma première approche de l’oeuvre, d’une démarche ironique visant à réinstaurer l’idée, séduisante certes mais fermée sur elle-même, d’une «liberté de l’artiste» face au monde qu’il est mécaniquement chargé de reproduire, et pas d’avantage d’une perspective historico-critique assignant au peintre l’impossible héritage d’on ne sait trop quel «âge d’or» ou «Paradis perdu», mais, bien au contraire, d’un processus d’incorporation, d’un accaparement : en même temps projection vers l’Autre, et Vol, au sens prométhéen du terme. Sans doute ce cheminement plus psychologique qu’esthétique est-il suffisamment conscient de ses limites pour pouvoir, à l’occasion, se tourner en dérision et se dénoncer lui-même comme illusion, comme simple exacerbation d’un regard ne produisant que des «trompe-l’oeil», mais il convient surtout d’y voir l’aboutissement logique de la machinerie purement mentale qui définit précisément le travail du peintre : entre le Anch’io son pittore du Corrège et le J’apprends à regarder du Poussin, se tracent les frontières fragiles qui constituent le champ étroit de toute création, et dont le développement ultime ne peut être que le Silence, ce silence volontaire et autodestructeur que Kürz s’est imposé après avoir achevé cette oeuvre.»

 

Georges Pérec

«Un cabinet d’amateur»

Éditions du Seuil

réédition Points

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La thèse de Lester Nowak

  1. Un revu et corrigé après une sage maturation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s