La fenêtre sur la rue

Celui qui vit abandonné et aimerait cependant être relié de temps à autre à la vie extérieure, celui qui, en tenant compte des changements de la journée, du temps qu’il fait, des conditions de travail et d’autres choses semblables, veut voir le premier bras venu auquel il pourrait se tenir, – celui-là ne pourra pas se passer longtemps d’une fenêtre donnant sur la rue. Et même s’il en est au point de ne plus rien chercher, même s’il n’est plus qu’un homme fatigué qui vient se mettre sur l’appui de la fenêtre pour lever et baisser les yeux entre le public et le ciel, sans plus rien vouloir et la tête un peu rejetée en arrière, les chevaux en bas l’entraîneront malgré tout dans leur cortège de voitures et de bruit, et le conduiront enfin jusqu’à l’harmonie humaine.

Franz Kafka

traduction Laurent Margantin

«Chacun porte une chambre en soi»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814506107

image http://lepactoleditions.canalblog.com/albums/el_barril___chambre_d_hotes/photos/51956369-chambre_d_hotes_024.html

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La fenêtre sur la rue

  1. Les fenêtres sont indispensables pour celui qui, replié à l’intérieur, rêve le mouvement de la vie extérieure, mais aussi pour les passants qui rêvent, eux, de vivre un peu de cette vie normale qu’ils attrapent à la dérobée derrière les fenêtres restées allumées le soir.

  2. Arlette dit :

    Harmonie humaine » tout n’est qu’illusion
    Merci pour ces liens et passages de lecture
    j’aime beaucoup cette fenêtre sur les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s