Ô temps étroit… ô vaste terre (fragment)

Amis et cannibales

rues et stèles du souvenir

heures infinies… de six à deux et demie

heures infinies… de neuf à demain ou après-demain

de demain aux années à venir

heures qui s’étirent, débordant les besoins du coeur

vastes étendues, débordant les besoins des pas

balles de fusil et poignards, débordant les besoins des morts

volatiles décrépis et cages d’excellente facture

modulation de fréquence

dix lys flétris et cinq oiseaux morts

chat noir bourré de poussière, paille et ressorts détraqués

coupe-ongles

avis postaux ignorés

voyageurs et assassins, compliments bons à tirer

..

Seigneurs de jadis et seigneurs de ce jour

montagnes pelées et coeurs rongés par l’acide

langages et sourires rongés par l’acide

tel est mon coeur.

Nazih Abou Afach

cop.Union des écrivains arabes

traduction Claude Krul – Alidades

anthologie «les poètes de la Méditerranée»

Poésie/Gallimard

image très approximativement en rapport

http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/syrie-marches-de-soutien-au-president-assad-mardi-lattaquie-ville-fantome_977120.html

 

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ô temps étroit… ô vaste terre (fragment)

  1. Le temps si précieux, parfois. Si épars d’autres fois. Et au travers du temps il y a le coeur qui cherche une niche, une place, un regard, une petite attention…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s