Au sud de Jallalabad

Au sud de Jallalabad, sur un sentier de neige dominant des gorges, sous le grand ciel bleu où planaient des aigles, une mine l’a rompu en trois morceaux …. Et maintenant on le porte en terre dans son village natal de Kalba, raïon de Talas. Le sol est gelé, le vent joue du couteau, une brume froide efface les hauts sommets du Tian Shan. Des drapeaux rouges claquent sur la neige autour du cercueil qu’entourent quelques soldats, que suit un cortège silencieux d’anoraks et de bonnets de fourrure. Une aigre sonnerie résonne : le trompette a les lèvres gercées, le son s’élève puis s’étrangle et retombe. Ça ne fait rien, Anarbek s’en foutait bien, de la trompette, lui ce qu’il aimait c’était son accordéon Tchaïka dont il jouait dans les fêtes paysannes. Un sous-officier en grande houppelande remet aux parents l’ordre de l’Étoile rouge et la médaille «au boievnye zaslougi», pour les mérites au combat. Niiaz Aliev, le directeur de l’école de Kalba où Anarbek a fait ses études, dit que tous les habitants partagent le chagrin des parents, et propose que le nom de Soltonov soit donné à une des rues du village, puis les écoliers, petites têtes mongoles sous des oursins de fourrure synthétique, chantent «Adieu caamaarade, aaaadieu, noble coeur», et tout est dit. Et à la suite de ces guerriers, bien d’autres encore, des armées entières avec tout leur matériel léger et lourd, leur paquetage, leurs blessés et leurs morts, se pressent sous la herse de mes dents pour se précipiter dans le gouffre de ma gueule béant comme la soute d’un prodigieux vaisseau interplanétaire, une patrouille de Sinchis qui tombe dans une embuscade du Sentier lumineux au coeur d’une forêt désolée de la province de Salipo, le détachement numéro trois de La Union qui découvre dans la jungle….

Olivier Rolin

«L’invention du monde»

Éditions du Seuil

image http://www.24heures.ch


A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Au sud de Jallalabad

  1. Nous sommes ici si loin de nos us et coutumes urbains… en quelques mots un dépaysement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s