Yànnena ou Joannina – Épire

I

Au point du jour, le pays levait 


ses montagnes, ses êtres vivants, 


hommes bons et méchants, belettes, 


renards, un lac pareil à la prunelle 


de l’œil et des remparts vaincus.

 

C’est Yànnena sans doute, ai-je murmuré, 


qui dans la neige et le froid dur 


paraît de verre et d’or. 


Et tandis que le jour avançait 


tel un vapeur en eau tranquille, 


j’ai vu des minarets, j’ai entendu 


les cuivres et leurs bêlements.

 

 

II

 

Par une nuit semblable, voilà des années, 


un homme seul marcha, je ne sais combien 


de kilomètres boueux. 


Nuit et nuages, sans étoiles. 


À l’aube il entra dans Yànnena.

 

À la première auberge il mangea, et dormit 


trois jours entiers. Il fut réveillé par la neige 


qui tombait doucement, se mit à la fenêtre 


et entendit les clarinettes. 


Obscurément, ou tout près, 


selon le vent. 


Bientôt il entendit le cri 


net, et proche, 


comme un aboi, comme si l’on égorgeait 


cette femme, sans autre dispute et puis 


plus rien, il a neigé toute la nuit à Yànnena. 


À l’aube il paya son dû 


et rentra au village.

Mihàlis Ganas

« Yànnena la neige »

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814501973

lithographie (manque la neige, l’imaginer) de Hanhart

http://www.grosvenorprints.com

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Yànnena ou Joannina – Épire

  1. Je ne connaissais pas Mihàlis Ganas. J’effleure à peine sa poésie. Et cet effleurement crée un léger frisson.

  2. Arlette dit :

    une grande mélancolie comme une évidence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s