Le début d’un polar avec chiens

Je construis en ce moment l’histoire d’un mec, attention c’est une histoire très ordinaire, l’histoire d’un mec qui se dit : je vais aller parler à des gens, des gens jeunes, je vais aller dans la jeunesse et je vais parler un peu puis voir ce que ça fait, ce que je vais dire; il dit comme ça à des jeunes (il fait ce qu’il faut pour avoir la possibilité technique de leur parler, c’est-à-dire qu’il se met dans la technique de l’institution scolaire pour pouvoir leur causer un peu), à des jeunes qu’il a devant lui, il dit : tiens mais au fond qui ressemble à un caniche ici ? qui ressemble à un chienchien ? qui ressemble à un chien ici s’il vous plaît levez la main oui toi dans le fond là tu ressembles à une chienne toi là je t’ai vue tu ressembles à une chienne.

Le mec est dans son costume de prof, il est dans une classe, et c’est comme ça que ça se passe. Il se met à courir dans la classe, hop hop il passe de jeune en jeune en jeune et il accuse tout le monde de ressembler à des chiens, à des caniches, à des chiens-chiens, à des chiennes etc.

À ce moment-là il se réveille en sueur parce qu’en fait il est endormi dans un tram qui roule en direction d’une école vers laquelle il se dirige pour aller donner un cours sur l’animal en soi, un cours sur la bête et la bêtise etc. Il se dit : je vais voir s’il n’y a pas des choses à faire question la question des animaux, parce que je crois qu’il faut que l’on se mette à penser avec les animaux.

Il se dit, en sueur : les animaux, il y a un truc avec les animaux, un truc non verbal, non verbalisé avec les animaux qui devrait intéresser la galerie. Oui c’est ça, se dit-il en sueur après son rêve bizarre avorté dans le tram : il y a un truc non-verbal qui devrait susciter l’intérêt de toute la galerie de la jeunesse, car moi j’aime la jeunesse et je trouve qu’elle est belle, je trouve que la jeunesse est belle comme les animaux en fait, en fait je crois que la jeunesse a besoin des animaux, je suis pour les animaux et la jeunesse dit-il à une fille jeune qui est assise à côté de lui dans le tram.

Antoine Boute

«BRRR»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814502680

image http://www.all-free-photos.com/show/showphoto.php?idph=PI19265&lang=fr

À propos de brigetoun

paumée et touche à tout
Cette entrée, publiée dans lectures, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s