La boulangerie

À midi j’arrêtais de traduire, je quittais la table, je descendais les marches, je gagnais la rue, je longeais le Jardin des Plantes. La boulangère vendait non seulement du pain mais aussi du jambon fumé couvert d’une croûte noirâtre.

C’était mon repas de midi.

Une fois sur deux, je me mettais à trembler devant la porte en verre de la boulangerie. Je ne parvenais pas à la pousser. Je rebroussais chemin et de nouveau, comme jadis, je n’arrivais pas à parler et je ne mangeais pas. De nouveau j’avais été pris par la crainte de ne plus être capable de prononcer les mots que j’étais censé dire. Le mot de baguette, le mot de jambon n’arriveraient plus à franchir les lèvres après tant de silence, après tant de mots morts, excerptés, tronçonnés, déshabillés, épluchés, après tant de supplices infernaux, tant de héros qui s’enlisaient dans l’eau stagnante de l’Achéron, tant de fantasmes que je repoussais parce que je n’étais pas capable de les mettre en oeuvre alors, tant d’ombres impuissantes à remonter du monde noir, à s’agripper au silence, à hisser la tête en s’accrochant aux racines des arbres et aux arêtes tranchantes des pierres.

 

Pascal Quignard

Lycophron «Alexandra»

postface de 2009

Poésie/Gallimard

image http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:PA00086525_Boulangerie_boulevard_beaumarchais_Paris_11.jpg pas la bonne, mais tant pis

À propos de brigetoun

paumée et touche à tout
Ce contenu a été publié dans lectures, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La boulangerie

  1. Admirable. Quignard montre bien ici ce qu’il a su si bien écrire : « Ce silence, c’est sans doute ce qui m’a décidé à écrire, à faire cette transaction : être dans le langage en me taisant »

  2. arlette dit :

    Pascal Quignard m’enchante toujours autant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s