Lyon – bord de Saône

Je traverse la place Bellecour, m’arrête devant la statue de Louis XIV, le sculpteur : LEMOT. Je ne le connais pas mais son nom me plaît. Maintenant, rue de la Platière sur les quais de Saône en terrasse – une eau pétillante et mon carnet après une bonne petite marche. Encore quelques libraires à voir aujourd’hui. Et puis ce soir, l’ami bisontin à 19h04, gare Perrache avant de gagner la Villa Gillet. En face de moi une fresque en trompe-l’œil : hommage aux écrivains de Rhône-Alpes, bibliothécaires, imprimeurs. Une citation parmi des dizaines : Lyon plus doux que cent pucelles…

Il fait beau, pas encore chaud. Ça ressemblerait presque à des vacances. Écrire en terrasse dans une ville que je ne fréquente pas d’ordinaire me donne toujours cette impression de vacance, de disparition, d’évaporation, de temps suspendu. Et comme je me suis peu arrêté ces derniers jours, forcément ce matin je ressens ça avec plus d’intensité encore.

Deux belles rencontres encore. Une jeune libraire sur les quais et les amis de la rue de Brest. De vrais libraires. Joueurs, passionnés et commerçants. Chez leur concurrent direct je ne parviens pas à rencontrer la responsable des achats. Je vois le directeur adjoint, quelqu’un a priori ouvert, accueillant et à l’écoute. Revenez à l’automne pour que la responsable puisse voir les produits. Ça s’est terminé comme ça.

Soudain j’en ai assez d’aller et venir. Il commence à faire très chaud, j’accumule kilomètres, traversées et rendez-vous depuis quatre jours, je manque cruellement de sommeil et je suis très tendu. Pas simple cette nouvelle vie où il faut courir dans tous les sens et souvent pour trois fois rien.

Envie de m’arrêter, de me rouler dans l’herbe à l’ombre d’un arbre, au milieu des passants, des enfants qui courent, des mères aux aguets sur les bancs, protégé du trafic.

 

Christophe Grossi

« Va-t’en va-t’en c’est mieux pour tout le monde »

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814504936

image http://dvalot.free.fr/pictures/fresques/Ecrivains_DSD_2803.htm

About these ads

À propos de brigetoun

paumée et touche à tout
Cette entrée, publiée dans lectures, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

4 réponses à Lyon – bord de Saône

  1. Entre les mots à venir et les mots écrits, les maux du jour. Intéressante cette chronique.

  2. brigetoun dit :

    merci pour votre fidélité, Pierre

  3. Arlette dit :

    Les trompes -l’oeil et la vie semble autre ………………..

  4. Arlette dit :

    Images en trompe oeil ……… et la vie semble autre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s